Document de présentation: Qu’est-ce qu’un écovillage ?

Définition

Un écovillage est une petite communauté de personnes unies vers un but commun, basé sur des valeurs écologiques. Un écovillage tend à maintenir un équilibre global en respectant le principe de ne pas prendre à la terre plus que ce qu’on peut lui retourner.

Le modèle de l’écovillage est une réponse à un problème complexe d’intégration de l’habitat humain dans l’éco-système naturel, par l’intégration de communautés viables basées sur le développement durable. Il va sans dire que le concept de l’écovillage peut être appliqué aussi bien dans la ruralité qu’en milieu urbain et que ce modèle est déja appliqué dans plusieurs pays.

Le concept de l’écovillage met l’emphase sur:

  • La constuction écologique
  • Les systèmes d’énergies renouvelables
  • La production locale d’aliments biologiques
  • Une économie viable
  • Un processus décisionel collectif

En résumé, un écovillage est donc avant tout, un mode de vie qui respecte l’individu, le collectif et l’environnement et qui permet d’incarner les valeurs de respect, de solidarité, d’interdépendance et de partage, tant entre les résidents, qu’avec l’ensemble de la communauté.

Pourquoi une communauté intentionnelle n’est pas nécessairement un écovillage ?
Le mot écovillage est un terme largement utilisé de par le monde pour représenter plusieurs modèles de communautés. Voici la définition du terme communauté intentionnelle et ce qui la différencie de l’écovillage.

Une communauté intentionnelle est un regroupement d’individus qui ont choisi de vivre ensemble selon des valeurs communes qui n’incluent pas nécessairement les valeurs d’écologie et de développement durable. Elles peuvent partager des valeurs par exemple, sociales, économiques, spirituelles ou politiques.

Cette notion est plus ou moins éloignée de la définition réelle du terme écovillage. Pour s’en rapprocher, une communauté intentionnelle doit avoir comme préoccupation première l’écologie au quotidien et inclure des valeurs de respect de l’environnement dans son aménagement d’ensemble.

Dans un écovillage, le travail, l’habitation, l’éducation sont parties intégrantes de la vie au sein de la communauté, aspects qui ne sont pas nécessairement présents dans une communauté intentionnelle.
Objectifs d’un écovillage

Pour l’environnement:

– Maintien de la biodiversité
-Protéger et restaurer les habitats naturels
-Développer un modèle d’agriculture et de gestion forestière
-Utiliser de façon efficace l’énergie, l’eau et les matériaux
-Promouvoir un mode de vie écologique basé sur le développement durable
-Valoriser une meilleure utilisation des ressources naturelles par la réduction, la récupération et la réutilisation

 

Pour l’humain:

– Fournir une meilleure qualité de vie basée sur la satisfaction des besoins fondamentaux
– Créer un environnement propice à l’épanouissement intellectuel, affectif, et spirituel
– Procurer un sentiment d’appartenance et de sécurité favorisant une participation active à l’effort collectif
– Diminuer la charge de travail individuel
– Réduire les dépenses, accordant à l’individu plus de temps pour ses loisirs et ses rapports sociaux
– Améliorer la santé physique et mentale grâce à un mode de vie sain
– Participer activement à la vie sociale et économique de la communauté
Pour la communauté québécoise:

– Une façon efficace de ramener les jeunes en région
– Stimuler l’économie rurale
-Développer la vie culturelle dans nos campagnes
– Permettre la recherche et le développement sur les collectivités viables sous la forme d’un modèle nouveau apporté à la société québécoise

 

Les activités que l’on peut y retrouver

La gamme des activités possibles dans un écovillage est déterminée par les aspirations de ses habitants et est généralement régie par une charte notariée. Voici quelques exemples d’activités potentielles favorisant la viabilité économique d’un écovillage:

Agriculture biologique
Transformation de produits agricoles et d’élevages
Centre d’éducation pour les jeunes et leur famille (écologie, camp d’été, classes vertes, agriculture, développement humain, etc…)

Aménagement du territoire
Auberge et service de gîte
Centre de santé intégrale et de ressourcement
Service de construction écologique
Ateliers-formations dans divers domaines

Le but des écovillages est aussi de créer des liens avec les habitants locaux en échangeant des produits et des services.

Il est à noter que le résident d’un écovillage est libre de créer sa viabilité économique sur place ou de travailler à l’extérieur.

 

Les grandes étapes de l’implantation d’un écovillage

Au niveau du groupe:
Définir la vision et le but à atteindre
Trouver les personnes pour constituer le noyau du groupe (2 à 5 personnes)
Sélection du mode de prise de décision
Consolidation du groupe

Au niveau légal:
Création d’une charte pour l’écovillage
Création d’un OBNL pour la fiducie foncière
Création d’un compte en fidéicommis où chaque personne dépose de l’argent en prévision de l’achat d’une terre.

Au niveau du lieu physique:
Trouver le terrain le plus propice
Consultation auprès d’un agronome du ministère
Premier contact avec la municipalité
Achat du terrain
Planfication du plan d’aménagement d’ensemble
Contact avec le ou les architecte(s)
Contact avec des menuisiers spécialisés dans les maisons écologiques
Construction du bâtiment communautaire
Fiducie foncière habitable

Un des modèles le plus adapté au concept d’un écovillage est celui de la fiducie foncière habitable. Ce modèle existe déja aux États-Unis et dans plusieurs provinces canadiennes.

Une fiducie foncière habitable est une corporation à but non lucratif gérée démocratiquement et créée dans le but de protéger la terre pour le bénéfice de la communauté. Son principal but est sa soustraction à la spéculation pour les générations à venir. La fiducie foncière devient donc propriétaire de la terre par l’entremise d’un achat ou d’une donation avec l’intention de conserver son titre de façon permanente.

Un comité de gestion est élu et constitué par les résidents de la communauté ainsi que d’une proportion de membres provenant d’organismes écologiques. Les membres du comité sont élus pour un temps limité et assument la responsabilité légale à son bon fonctionnement.

Les fiducies foncières habitables sont des outils efficaces pour les personnes qui désirent intégrer des programmes de planification et de développement durable.

Normalement, les fiducies foncières offrent des locations à long terme à ses résidents. Même s’ils ne possèdent pas la terre, ils peuvent être propriétaires des installations, des bâtiments et des infrastructures.
Zonage indigo

L’implantation d’écovillages au Québec nécessiterait une nouvelle forme de zonage adapté à ses particularités. Ce nouveau zonage indigo comprendrait la préservation des qualités naturelles de la terre par la protection et la régénération des éco-systèmes et le développement agricole par l’utilisation de méthodes respectueuses de l’environnement.

Ce nouveau zonage permettrait ainsi la cohabitation des différentes activités humaines en perturbant le moins possible l’équilibre naturel. Il pourrait contenir les caractéristiques suivantes:

Au niveau du bâtiment:
Plan d’aménagement autour des maisons pour favoriser la faune et la flore locales
Constructions écologiques adaptées au climat du Québec
Gestion de l’énergie et création de normes sévères pour le chauffage

Au niveau de l’agriculture:
Agriculture biologique
Réinsertion naturelle des animaux dans leur environnement
Gestion respectueuse des ressources de la forêt, des lacs et des cours d’eau

Au niveau de l’activité humaine:
Un plan de gestion des transports
Gestion des achats, des déchets et des eaux usées
Application du principe de Réduction, Réutilisation et Récupération
En guise de conclusion…

En pleine émergence, les écovillages opèrent grâce à des gens prêts à investir ensemble pour créer un milieu de vie où sont à l’honneur le respect de l’environnement, l’entraide mutuelle et les micro-éco-entreprises. Cette approche n’est pas encore entrée dans les mœurs de notre société. Pourtant, dans le contexte environnemental qui s’amorce à l’échelle planétaire, l’écovillage est une solution logique pour un avenir où l’on pourra fonctionner selon des principes collectifs.

Le concept de l’écovillage est fait pour ceux qui désirent réaliser leurs rêves de construire une maison écologique, de vivre à la campagne, de cultiver bio et de vivre dans un milieu communautaire. Cependant, pour qu’un écovillage voit le jour, il faut s’impliquer. Dans un projet de cette envergure, il est essentiel d’avoir une capacité… à s’automotiver, à écouter les autres, à s’exprimer clairement et surtout à passer à l’action. Un écovillage se fonde sur l’entraide et le dépassement, avec pour ligne directrice le respect de l’environnement et de l’héritage à laisser aux générations futures.

La motivation pour la création d’écovillages vient de la nécessité d’installer des pratiques environnementales saines sur notre planète en répondant aux besoins fondamentaux de l’être humain

 

Ressources sur les écovillages

The Global Ecovillage Network
http://www.gaia.org

Le réseau des éco-villages d’Amérique
http://www.ecovillage.org

Fellowship for intentional community
http://www.ic.org

Fédération des communautés égalitaires
http://www.thefec.org
http://enc.ecovillage.org
Écovillages existants

Earth Haven
http://www.earthaven.org

Lost Valley
http://www.lostvalley.org

Findhorn
http://www.findhorn.org

Twin Oaks
http://www.twinoaks.org

The Farm
http://www.thefarm.org

 

 

«Tu veux un monde meilleur, plus fraternel ?
Eh bien, commence à le faire:
Fais-le en toi et autour de toi,
Fais-le avec ceux qui le veulent.
Fais-le en petit et il grandira.»

Lanza del Vasto

A propos Philippe Laramée

Éditeur de Aube

Les commentaires sont clos.