La chronique du Ti-Tamis: Spécial automne

par Sarah Maria

En ce temps de fin d’été, où la vie lentement change de forme, s’intériorise, il me fait plaisir d’inaugurer cette chronique qui portera sur la santé et la guérison, principalement l’usage des plantes médicinales. Dans ma vision d’un éco-village, même si plusieurs guérisseurs sont présents, il est surtout important que chacun puisse avoir les outils pour se guérir soi-même. L’idée de la chronique m’a été proposée lors d’un moment merveilleux, lors d’une semaine expérimentale de camping où plusieurs personnes éco-villageoises étaient présentes : la potion magique pleine d’Intentions.

L’Intention… il est important de se rappeler à chaque instant que lorsqu’on veut prévenir ou guérir- utiliser une préparation d’herboristerie de toute nature, qu’importe les vertus de la plante: notre attitude, notre intention, vont y être pour beaucoup !

L’équinoxe approche, moment privilégié pour passer un pacte d’intériorisation avec soi-même. C’est la médecine de l’ours qui nous appelle : sans s’enfermer dans sa tanière, il s’agit de se purifier le corps et l’esprit pour nous préparer lentement au silence de l’hiver. La purification d’automne, moins drastique que celle du printemps, n’en est pas moins importante. Les plantes que je vais privilégier sont celles qu’on retrouve dans la nature, ou les plus faciles à trouver dans une herboristerie, les simples.

On travaille à trois niveaux : le foie, le sang et les reins. Bien quel’automne soit particulièrement le temps des reins et des surrénales ( maux de dos, fatigue…) On va commencer ce mois-ci avec le FOIE, et le mois prochain, on ira avec le sang et les reins. Donc on purifie le foie, surtout si on sent qu’on l’a malmené avec trop de crème glacée pendant l’été ! Une bonne cure va durer de 2 à 3 semaines. Évidemment, pour faire une cure honnête, on élimine les fritures et les gras, les excès de sucre, de produits laitiers, et d’alcool. Et on boit beaucoup d’eau ! Et de fibres. On ne commence pas une cure constipé.

* Pour un litre d’eau : racines de pissenlit, 2 c/thé; racines de chicorée, de chardon , 1 c/thé chacune, en décoction. Ces plantes sont à prendre en augmentant la dose graduellement, si on a le foie engorgé. On peut y ajouter des racines de réglisse, 1 c/thé, pour le foie et intestin.
Très sucrée et délicieuse, elle couvre le goût amer des deux autres plantes.

* On peut ajouter, ou prendre séparément, une infusion des fleurs de calendule, de pensée sauvage, d’achillée- millefeuille, ( 1c/thé par tasse) qui vont nettoyer le foie en douceur tout en touchant au sang et aux intestins.

Vous pouvez vous faire un pot de tout ça mélangé le matin, en considérant que la quantité nécessaire est de 1 c/thé de plantes par tasse. Les proportions sont à expérimenter, à changer, selon les besoins de chacun.

Des nettoie-foie se vendent aussi, il faut faire attention aux ampoules buvables, surtout celles pas bio. Privilégier des mélanges de teintures-mères pour le foie est à mon avis une bonne solution au manque de temps…plusieurs herboristeries artisanales du Québec offrent un purifie-foie de bonne qualité.

 

Faire provision de vitamine C

Recette facile pour une vitamine C liquide , tellement nécessaire aux jours gris et aux débuts de grippe: cueillir cynnorhodons( fruits de l’églantier), et les broyer ( manuellement ou mécaniquement), pour ensuite les faire macérer dans un pot (selon la grandeur désirée) dans de l’alcool ou du vinaigre de cidre de pomme. Les proportions sont de 1 partie de fruits pour 2 parties de solvant.

On brasse tous les jours et au bout d’un mois et demi, on filtre, et on a notre vitamine C pour l’hiver ! L’églantier séché ou cuit perd presque toute sa vitamine C.

 

Tabac sympa

Pour se fumer une bonne pipe ou remplacer le tabac : feuilles de molène, de tussilage, de menthe, et pour les plantes cultivées, sauge en petite quantité, feuilles de guimauve, d’oreille de mouton (stacchys). Ce mélange est bon pour le système broncho-pulmonaire, 3 pipées ou cigarettes/jour.
Sur ce…bon début de purification, suite du nettoyage le mois prochain, et bon équinoxe !
Références:

Plantes sauvages médicinales, Anny Schneider, éditions de l’Homme
Des plantes qui guérissent, Marie Provost
Cahiers l’Automne, l’Immunité, le Pissenlit, le Romarin, cours Herb-Art.
Ressources: 

La Bottine aux Herbes, Mtl, (514) 845-1225
Coop Alina, Rimouski, (418) 723-0355
Ferme Eugénia,(Jus d’Herbe de Blé)
Surtout : Nos beaux champs et nos belles forêts !!!

… pour infos et commentaires : écrivez-moi !

Les commentaires sont clos.