La foire des Éco-alternatives

par Sarah Maria

Née d’un désir de partager nos recherches sur les alternatives écologiques, de faire connaître nos créations artisanales et par le fait même de conscientiser les gens sur toute une autre manière de vivre et de penser, en accord avec des valeurs de coopération, de simplicité et de respect de la nature, la première Foire des Éco- Alternatives a eu lieu samedi le 14 décembre dernier (2002). Elle se déroulait au Relais Mont- Royal, dans le sous-sol du magnifique Sanctuaire du St-Sacrement, avenue Mont-Royal.

Un pied de posé dans la salle, tout de suite on sent la magie dans l’endroit, avec les kiosques d’artisanEs disposés en demi-cercle. Des chandelles de cire d’abeille aux produits de chanvre (vêtements, lait, matériau de construction…), en passant par les produits d’herboristerie, le vitrail, les alternatives féminines, la nourriture vivante, et tant d’autres, la créativité des futurs éco-villageoisEs y est très belle à voir. On y retrouve aussi des kiosques d’information : les Lucioles (vidéos engagés), la construction écologique, les énergies renouvelables (avec une grande éolienne de montée dans la salle…), les éditions Écosociété… les rencontres sont nombreuses, les échanges enrichissants et les sourires fusent de partout !

Les conférences sont appréciées : nourriture vivante, conscience prénatale, fiducies foncières habitables, écovillages, construction de maisons en chanvre, Guide des Ressources Alternatives… à travers mes va-et-vient pour aller chercher de la bonne tisane à offrir, je vois des auditeurs et auditrices intéresséEs et des conférencierEs alluméEs !

Bref, une première expérience qui s’est avérée un succès inattendu ! Plus de 500 personnes sont venues se saucer dans la trempette de solutions écologiques…avec la demande de recréer un évenement semblable plus souvent, et dans d’autres endroits au Québec ! Oui on a le goût de recommencer…en attendant, MERCI!!!

Merci à toutes les personnes qui sont venues nous démontrer que la conscience se lève vraiment, comme nos grands vents québécois qui balaient les feuilles mortes dans leurs danses hivernales…à très bientôt !

Les commentaires sont clos.