Simplifiez, simplifiez…

par Ginette Séguin

Les dix marches vers une vie plus simple, plus organisée et plus harmonieuse.

1. Moins c’est plus… Pourquoi accumuler des quantités d’objets et de vêtements qui ne servent pratiquement pas? Départissez-vous… et évaluez vos avoirs. Avez-vous déjà fait l’exercice de mettre un chiffre sur chacun de vos avoirs, petits et grands? Constatez combien de dollars dorment chez vous dans le fond des garde-robes, de votre sous-sol ou dans votre garage. Vous vous sentirez d’abord riche, puis vous vous rendrez compte de tout l’argent dépensé pour rien. Toutes ces ressources qui dorment là juste « au cas ». Ces objets encombrent votre lieu de vie, votre esprit et le flux d’énergie en est ralenti. L’encombrement ne sert qu’à créer un faux sentiment de sécurité. Faites le ménage, vendez, donnez, recyclez et réévaluez vos avoirs. Seulement ce qui vous est utile et ce qui est assez beau pour être étalé sur un meuble ou un mur devrait partager votre lieu de vie. Le vêtement qui dort dans la penderie depuis des décennies ne fait que nourrir un rêve déchu de minceur et d’occasions ratées. Vos choux gras serviront à quelqu’un d’autre qui les appréciera à leur juste valeur. Lorsque vous êtes tenté d’acheter ou d’accepter un objet, évaluez-le bien et dormez au moins une nuit sur votre décision.

2. Consolidez vos dettes… Toutes ces cartes de crédit, ces factures à payer, cet intérêt qui s’accumule. Allez-y, prenez une grande respiration et évaluez votre état financier. Si vous êtes dans le trou mois après mois, alors prenez la décision de faire le ménage de vos finances. Les cartes offertes par les grands magasins sont outrancièrement fardées et l’intérêt mensuel sur les soldes impayés est abusif.

Tous ces points de mérite ne valent pas le poids. Si vous tenez à garder une carte de crédit, allez-y pour la Visa, Master Card ou American- Express. Relisez attentivement vos contrats et vos états mensuels. Si vous voulez vous débarrasser de vos dettes, commencez par payer en entier les comptes les plus petits tout en donnant le montant minimum sur les autres comptes. De cette façon, vous éliminerez les comptes un par un. Si vos dettes sont trop importantes et les créanciers vous harcèlent, alors pensez à consolider toutes vos dettes soit sur une carte de crédit ou avec un prêt à cet effet. N’hésitez pas à contacter un planificateur financier ou un syndic de faillite. Celui-ci évaluera la gravité de votre cas et pourra vous conseiller sur les meilleures démarches à entreprendre. Considérez que chaque cas est différent et que la solution à un problème de crédit d’untel ne s’appliquera peut-être pas à votre cas.

3. Planifiez les repas… Oui, ils reviennent à tous les jours, trois fois par jour et notre alimentation est une priorité. Aussi bien en faire une vraie priorité. Lorsque vous cuisinez, cuisinez en double ou en triple et congelez en portions individuelles ou familiales. Si vous avez gardé l’habitude du rôti dominical et que vous cuisinez une pièce de viande le dimanche, désossez-la le jour même et planifiez les repas de la semaine. Profitez-en pour préparer les légumes en double portion ainsi que le riz ou la céréale d’accompagnement. De même les os pourront être déposés dans une casserole avec carottes et bouquet garni et mijotés pour la soupe de la semaine. Vous accompagnerez votre bouillon de riz, de pâtes ou de fèves. J’ai toujours une soupe au frigo par saison froide. Accompagnée de pain et de fromage, elle offre un repas rapide et réconfortant. Par contre, durant l’été je mets les os à congeler ou, si je fais un bon bouillon, j’y ajoute un sachet de gélatine et je mets au frigo dans un moule à aspic déjà garni de légumes râpés. L’aspic se présente bien pour accompagner sandwiches et salades estivales. Vos restes de viande ou de poisson donneront le ton à votre menu de la semaine. Pour ce qui est des desserts, si j’en offre un pendant le week-end, je me limite à un fruit, un yogourt ou une salade de fruits faite avec les restes de fruits de la semaine d’avant… L’hiver, je les cuis en compote. Offrez en priorité les produits frais, les légumes et les fruit,s et utilisez-les le plus tôt possible. Ils sont si facilement oubliés dans le tiroir du frigo. Donc planifiez vos repas en tenant compte de ce que vous avez déjà dans le réfrigérateur. D’ailleurs, c’est une très bonne habitude que de toujours partir de ce que vous avez sous la main. C’est là une pratique frugale et gratifiante qui vous guidera vers une consommation plus consciencieuse.

4. Ne laissez pas les autres envahir votre vie… Que ce soit les sollicitations personnelles, le téléphone ou le courrier, gardez le contrôle de la situation. Si vous n’avez pas de service de messagerie ou de répondeur, ayez du moins un service d’afficheur. Ne laissez pas la sonnerie du téléphone contrôler votre quotidien. Laissez le répondeur faire son travail et retournez tous vos appels à l’heure qui vous convient. Vous et votre famille sont la priorité. Si les gens d’affaires paient une secrétaire, c’est qu’ils connaissent les priorités, faites de même. Gardez un bac de recyclage près de la porte d’entrée et jetez-y immédiatement les dépliants publicitaires et autre courrier indésirable ; ne laissez entrer chez vous que le courrier qui vous sera utile, et même celui-ci devrait être déposé dans un endroit convenu au lieu d’envahir la table de cuisine ou de travail. Évitez les visites impromptues en signifiant aux gens, même ceux qui vous sont chers, d’appeler avant de venir vous visiter. Dites-le leur de façon à ne pas les offusquer, faites-leur comprendre que vous aimez leur visite et que vous êtes désolés de ne pouvoir vraiment profiter de leur présence quand vous êtes occupés à l’heure des devoirs ou à d’autres activités. Même le bon voisinage se fait dans le respect des priorités des autres.

5. Ne faites pas un plat avec des peccadilles… Ne laissez pas les irritants vous affecter au point de gâcher votre journée. Le sucrier renversé, la petite crise de larmes, l’automobiliste impoli sont des irritants quotidiens qui ne valent pas la peine de s’y attarder.

Respirez, méditez, allez prendre l’air au lieu d’aggraver une situation qui n’en vaut pas la peine. Combien de conflits, de crises et stress sont évités lorsqu’on garde son calme. Gardez le sourire, du moins travaillez à garder votre équilibre nerveux en bon état. Travaillez-y, ça en vaut la peine. Identifiez les situations récurrentes. Vous y reviendrez plus tard.

6. Ne prenez pas tout sur vos épaules… Superman et Superwoman sont des clichés. On délègue maintenant. Planifiez les tâches ménagères de façon à assigner à chacun des membres de la famille une responsabilité personnelle, quitte à faire une rotation des tâches. Soyez strict et ne laissez pas vos enfants s’en sortir facilement. Utilisez le retrait de privilège, le système de points de mérite et la désignation des tâches sur papier… les paroles passent, les écrits restent. Quiconque partage le même toit devrait participer à l’élaboration et la répartition des tâches. S’il est responsable, il mettra son nom sur la liste lui aussi.

7. Ne surchargez pas les tiroirs de votre mémoire. Vous risquez de disjoncter. Utilisez un cahier et goûtez à la magie des listes.

Liste des tâches, liste de cadeau, de réparations à faire, d’achats, d’épicerie, de problèmes à corriger chez les enfants, énumérez et déchargez-vous sur papier de tout ce qui se doit d’être rappelé. Même si mes enfants sont grands et volent de leurs propres ailes, je ne me suis pas défait de mon cahier de bord qui me sert d’aide-mémoire, de pense-bête. Je liste parfois le compte-rendu d’une journée importante. Une fois le cahier rempli, je le feuillette avant de le jeter au recyclage et conserve ce qui me semble important ou intéressant.

 

8. Faites un pied-de-nez à la télé… Je me souviens encore d’un cours de cinéma du Cégep. On nous introduisait aux raisons fondamentales se cachant derrière la programmation télévisuelle et ce depuis sa création… Endormir la classe ouvrière, la bercer et lui faire oublier l’insipidité de son quotidien… Une population qui se laisse bercer par les illusions que la télé lui reflète chaque jour risque fort peu de se révolter. C’est à vrai dire une forme de contrôle très efficace. La popularité des sitcoms américains à l’humour douteux nous reflète le besoin d’engourdissement à tout prix de la masse populaire. Le contenu doit être léger, le message facilement digestible et la publicité qui l’entoure doit stimuler la consommation. Une femme avertie en valant deux, je m’engage rarement à suivre une télésérie sauf si je la sais de qualité. Et je m’assois devant la télé en étant consciente de son effet sédatif, donc à l’heure où je désire vraiment me laisser distraire. Contrôlez votre horaire télé afin qu’elle enrichisse votre quotidien et celui de vos enfants. Ne laissez pas l’enchaînement des émissions vous enliser dans votre fauteuil. De même, protégez vos enfants du pouvoir hypnotique du cyclope.

9. Ne surchargez pas votre horaire ni celui de votre famille … Si vous avez à cœur le bon développement de vos enfants, laissez-leur le temps de souffler. Une activité extrascolaire où l’enfant peut s’impliquer et s’enrichir est suffisante. Si vous et vos enfants êtes tentés par plusieurs avenues, considérez une rotation saisonnière des activités. Les cours de piano pendant l’été, le soccer le printemps, le hockey pendant l’hiver. Quoi qu’il en soit de vos intérêts culturels et sportifs, ne surchargez jamais vos horaires au point de ne plus vraiment apprécier les activités dans lesquelles vous vous investissez. Gardez au moins un soir de semaine de cocooning familial.

10. Chaque jour est important… Assez important pour le planifier, la veille ou le matin même. Prenez cinq minutes le matin pour vous asseoir avec votre tasse de café, ouvrir votre journal de bord à une page en haut de laquelle vous indiquerez le jour de la semaine, la date, le temps qu’il fait dehors. Recentrez-vous, accueillez cette nouvelle journée et faites une liste des activités principales à faire. Si vous devez aller reconduire votre enfant à une activité, planifiez autre chose à faire sur cette route. Si le nettoyeur est sur votre chemin, allez chercher tout de suite les articles à apporter. Si une collation est nécessaire, inscrivez-le. Je sais que je me répète, mais les listes simplifient tellement les choses! Voir notre horaire de la journée nous aide à la visualiser tout en dégageant notre mental. Si vous avez mal dormi parce qu’un problème vous hante, notez-le. Si vous êtes particulièrement contente de quelque chose, consignez-le et remerciez l’univers.

Les Chinois vénèrent les trois dieux taoïstes: le dieu de la longévité, celui de la prospérité et celui du bonheur familial ou de la postérité. Ils représentent les trois grandes aspirations humaines. Une longue vie vécue en santé, la prospérité, plus que l’argent, reflète l’accomplissement de l’individu dans la matière et le bonheur familial reflète nos relations heureuses et sereines avec notre entourage et la trace que nous laisserons derrière notre vie. Voilà trois personnages qui englobent tous les espoirs de l’humanité…

Les commentaires sont clos.