De la passion et de l’amour…

par Chouette Chantante

Aube-Recueil-Solutions-Anouk-Lacasse-25-Noche-de-tango

Alors me voici, à trente ans, plus de quinze ans après ma première incursion dans le monde de l’amour et de la sexualité, à me demander encore…mais qu’est- ce que l’amour. Est-ce que l’état amoureux n’est qu’une construction poétique sociale. Qu’est-ce que les hommes mangent en hiver qui les rendent si différents de notre espèce. Il me semble avoir expérimenté tant de relations, avoir compris tant de choses, lu tant de livres, conseillé tant d’amis…pour me retrouver plus ignorante que jamais, éternelle amoureuse, à la fois totalement désillusionnée et lucide mais aussi tellement ouverte à l’aventure amoureuse et toute son intensité. J’avais le goût ici de vous écrire des pensées un peu pêle-mêle sur l’amour, ne sachant pas trop si je me crois ou pas, puisque je sais une chose sur l’amour, c’est que je ne sais rien…

Eros et Agape. L’amour-passion et l’amour pur. L’amour pur, cosmique,universel, celui qu’on ressent quand notre coeur s’ouvre, qui transcende notre personnalité, qui nous apporte compassion et compréhension de la vie et des êtres qui nous entourent, qui nous fait vivre des moments d’extase. Cet amour qui n’est pas exclusif, qui n’a pas de genre ni de nombre, et qui nous fait voir la lumière en tout, en soi, en l’autre. Cet amour qui est l’amour de la Source, l’amour pour Dieu, la Déesse, ce désir d’Unité. Cet amour qu’on dit proche de l’amour maternel, qui dépasse toute attente, totalement dévotionnel. Est-ce possible de vivre cet amour pur dans le cadre de la relation amoureuse exclusive, comment prendre soin de cette semence lumineuse à travers le quotidien, la découverte de l’autre, la désillusion, et surtout, surtout, l’attachement et les attentes ?

Eros. L’amour-passion, celui qui nous fait tomber en amour. L’attraction viscérale, indomptable, délicieuse. Cet amour qui nous fait rêver, nous fait magiquement oublier tous les petits doutes, qui ne nous révèle que la beauté de l’autre, cette beauté que nous voulons presque nous approprier, faire nôtre. L’amour-passion, celui qu’on appelle communément amour, qui est chanté et écrit depuis le début des civilisations, celui qu’on nous serine à chaque fois qu’on écoute la radio ou qu’on visionne un film. Cet amour qui nous amène si haut puis si bas, qui nous fait croire, croire si fort, et projeter des rêves, puis qui nous les dérobe sauvagement. Cette passion qui dévore, comme un feu de paille. C’est ce feu pourtant si bon qui nous fait perdre notre centre, qui crée des chaînes, qui nous enferme dans des mémoires de réussites à reproduire ou de blessures douloureuses. Et même s’il est basé sur une attraction qui prend souvent racine dans des chimères ou des mémoires, c’est pourtant cet amour qui nous fait dire je suis en amour…ou pas.

J’imagine que l’amour des débuts est pour moi, un peu un mélange des deux, Eros et Agape. Et pourtant, je ne sais trop comment arriver à ce véritable amour, celui que j’idéalise, l’amour-sagesse. L’amour a qui on a laissé du temps. L’amour qui a traversé les ombres, les désillusions, les désirs égoïstes, les jugements, les blessures. Un amour qu’on a choisi, avec la volonté, avec la tête, le coeur et le corps. Un amour qu’on prend comme un contrat envers soi-même et l’autre, un…non ne vous enfuyez pas…ENGAGEMENT !

Il me semble pourtant qu’il n’y ait toujours que deux choix : l’amour-passion, croustillant et tellement vivant mais si difficile ou l’amour-choix, moins sexy mais plus relax et doux. Pas de juste milieu ! Longtemps je me disais que l’amour-choix était le meilleur, et que l’amour-passion se développerait à long terme…mais sans feu, comment réchauffer le temple, la maison qui abrite notre amour ?

Voilà, j’en suis à ces questions existentielles, qui ne seront peut-être jamais résolues, en me disant que je vote décidément pour l’amour Divin, cosmique, pur, en attendant d’avoir trouvé la solution !

 92_aube-texte-erable-01-M

Les commentaires sont clos.