Éditorial: Introduction aux Bâtisseurs de l’Aube…

par Philippe Laramée

Par ce numéro six, l’idée nous est venue d’étendre et d’ouvrir le concept d’oeuvrier-ère à quiconque veut s’investir dans la progression de nos projets. Le mouvement des Bâtisseurs de l’Aube est née.

Ce mouvement pro-actif recherche, propose et applique des solutions avant-gardistes de projets de société et vise un partenariat avec les structures politiques, économiques en place en vue d’un changement de nos civilisations vers des valeurs nouvelles.

Selon le “Marie-Eva” (Multidictionnaire de la langue française), un mouvement est un “regroupement traduisant de nouvelles idées, de nouvelles tendances… mouvement politique, mouvement artistique.”

Il n’y a pas de membre ou de non-membre, il n’y a pas de caste ou de titre, si ce n’est les termes poétiques traduisant nos occupations au sein de ce mouvement: Architecte, Artisan, Bateleur, Maître d’Oeuvre ou Oeuvrier… Il n’y a pas de frais d’adhésion, ni de gestion centralisée. Les dons aux différents projets sont par contre éthiques (il faut comprendre que pas d’argent = pas de projets…)

Les instigateurs de ce mouvement est impliqué dans un ou plusieurs des projets décrits dans l’article Une cathédrale en création, en page 346. Ce mouvement n’a pas de structure légale (OBNL, Coop ou autres) et fonctionne sur un système implicatif (qui ne veut pas nécessairement dire bénévolat (selon le projet). Quiconque désire s’impliquer dans sa concrétisation peut le faire en contactant le ou les porteurs de chacun des projets.

Au sein du mouvement des Bâtisseurs de l’Aube, chaque groupe a son identité propre, sa structure juridique (ou son absence de strucutre), sa propre façon de penser, sa couleur et son essence.

Partager les terres, propager des rêves, se regrouper en tribus, en groupes d’achat ou entre amis, répandre la connaissance sous toutes ses formes, créer une synergie entre les différents organismes écologiques qui existent, avoir un impact concret et direct sur notre environnement, sur notre société… voilà quelques idées de projets qui peuvent se réaliser par des Bâtisseurs de l’Aube.

Les défis que représente notre époque sont immenses et nous devons nous concerter afin de travailler en partenariat avec les multiples instances. Le temps des divisions est terminé, il est temps de travailler ensemble. Les Bâtisseurs de l’Aube existent depuis déjà très longtemps, peut-être même ont-ils toujours existé.

Le printemps nous invite à passer à l’action. Trouvons des solutions et partageons-les ! Darwin s’est trompé. Tout dans la nature est coopération, et non compétition… jusqu’aux insectes, bactéries, microbes et virus !

Appliquer ce que l’on préconise, devenir des exemples vivants de changement. Détruire les préjugés. Éduquer sans imposer…

Nous sommes les pionniers du courant Post-Consommation. Nous sommes l’espoir de demain…

A propos Philippe Laramée

Éditeur de Aube

Les commentaires sont clos.