Les couleurs

par Sarah-Maria 

En ce début de printemps enneigé où tout nous semble blanc et gris (surtout en ville !), les couleurs commencent à nous manquer…ainsi, naturellement, on sent le besoin de manger de la chlorophylle, ou de méditer plus longtemps sur l’orange de sa carotte avant de la croquer… Ayant déjà vaguement travaillé avec ces trésors que la lumière nous offre, j’ai suivi un atelier l’an dernier sur l’usage thérapeutique des couleurs. J’en suis alors revenue encore plus convaincue de leur importance.

Qu’est-ce que la couleur, en fait ? C’est une propriété de la lumière reflétée par une matière absorbant une longueur d’onde plus au moins grande (comme un sapin vert) ou réfractée à travers un prisme ou dans des goutelettes d’eau (comme pour les arcs-en-ciel) – en fait, c’est aussi une sensation traduite par nos yeux pour canaliser cette énergie électro-magnétique. Vous me suivez?

La couleur est une longueur d’onde
Plus la longueur d’onde est grande, plus la fréquence est basse, plus la couleur est chaude. Comme le rouge, une grosse vague puissante, langoureuse, terrestre. Plus la longueur d’onde est courte, plus la fréquence est haute, plus la couleur est fraîche.

Comme le violet, une très petite longueur d’onde qui vibre plusieurs fois, comme une petite vague de lac.

Vous savez sûrement qu’il existe des centres d’énergies (chakras) situés le long de la colonne vertébrale, avec leur couleur correspondante, de la base (rouge) à la couronne (violet). Ces temps-ci, nos chakras du dessus sont beaucoup plus stimulés que ceux du dessous pour la plupart d’entre nous. Car on n’a pas de contacts directs avec la terre (sauf quand on commence les semis!), on s’est moins activés physiquement pendant l’hiver, période plus introspective et intellectuelle. Je dirais que nos trois premiers chakras, la base, le hara et le plexus, avec leurs couleurs correspondantes, sont atrophiés, ce qui fait qu’on sent parfois que l’énergie passe difficilement. Faut activer ça !!

Au niveau physique, dans le rouge, centre de la vitalité et de l’ancrage, on voit apparaître à la fin de l’hiver une baisse d’énergie (glandes surrénales), des complexes: problèmes à accepter son incarnation dans le corps physique et aussi, une mauvaise circulation sanguine, de la constipation. Contactons notre feu ! La couleur la plus en manque ces temps-ci selon moi, c’est le orange.

Le orange, c’est le rire! Le lâcher-prise, la sensualité, le plaisir, l’humour, la créativité… c’est joyeux! C’est aussi le sacré, l’initiation, l’évolution intense… Dans le corps physique, le manque d’orange se manifeste par des dépendancess diverses plus intenses à la fin de l’hiver: cigarette, alcool, drogues, et… nourriture !! Et affection !!

On voit aussi beaucoup de problèmes digestifs, de crampes intestinales, les aliments passent moins bien… Et quand on monte au jaune, le foie est souvent engorgé en cette période, donc une mauvaise assimilation, et des problèmes de peau qui en découlent, boutons, psoriasis, excéma… Le plexus est le centre du pouvoir, de la confiance, allons toucher à ce soleil !

Comment on les contacte, ces couleurs endormies ? Moi, je choisis de travailler dans la simplicité: en visualisation avec ces couleurs, en commençant par le rouge et en montant ou tout simplement en se laissant appeler par la couleur qui nous convient.

Il est très efficace aussi de tout simplement les approcher de nos chakras: la couleur agit en résonnance avec le centre d’énergie sans qu’on aie besoin de la regarder. On peut les respirer (on hume la couleur d’une fleur, le rouge du vin…) les manger, ( une bonne salade de chou rouge, de carottes et de verdure !), les sentir (huiles de massage colorées, les huiles Aura-Soma sont magiques !) et les porter ! Tout en prenant des moyens physiques de nous rapprocher de la terre: s’étirer, danser, bouger, sauter ! On peut faire les deux en même temps, sauter en visualisant du rouge, du orange! Et une purification physique et émotionnelle, pour accueillir la prochaine couleur qui s’en vient: le vert, l’ouverture du coeur…

Je n’ai fait qu’effleurer le sujet, j’espère vous avoir donné le goût de les découvrir et de les explorer encore plus profondément, ces alliées, dans la vie de tous les jours et dans le travail thérapeutique, après tout, nous sommes porteuses et porteurs de la magie de l’Arc-en-Ciel!

Exercice pour petit-es et grand-es !
Prenez un carton BLANC, dessinez dessus un cercle rouge. Fixez le longtemps. Que voyez-vous apparaître autour ? Fermez vos yeux et regardez la couleur apparaître dans le noir ! Essayez avec un carré bleu, et avec un triangle jaune… ce que vous voyez, la lumière colorée, l’espèce d’aura, c’est sa couleur complémentaire! Magique, n’est-ce pas ?

Les commentaires sont clos.