L’Amitient, terre d’accueil et de rite

par Eveline Ménard

Synthétiser ce qu’est l’Amitient n’est pas chose évidente, bien que je sois souvent de passage en ce lieu. Cela vaut toutefois la peine, pour le bien de tous, de découvrir cette façon alternative de vivre. Inspirée par la philosophie de Rudolf Steiner, l’anthroposophie, cette communauté rurale respecte les cycles de la nature et la vie qui vient avec. L’Amitient est une communauté qui a décidé de vivre avec des adultes ayant un problème de déficience intellectuelle (les amis). Ils sont une vingtaine à partager leur vie, leur cheminement et leur dévouement face à l’autre, face à la différence de l’handicap intellectuel.

Le cycle du jour
Vivre sur une ferme implique de nombreuses responsabilités. C’est au petit matin, alors que la nature sort tranquillement de son lit, qu’une petite troupe s’active pour s’occuper des animaux de la ferme qui se réveillent lentement. Veaux, vaches, cochons, oies, canards etc. seront affectueusement soignés et nourris par les amis et leurs homologues!

Voilà ensuite l’heure du déjeuner bien mérité, mais il faut d’abord s’y préparer en chantant une prière au jour qui viendra, et en distribuant les tâches et les activités que chacun feront, tout ça dans le but de s’orienter et d’organiser la journée. C’est ce qu’on appelle le “cercle du matin”.  Tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, l’intégration des amis est importante. Si l’un met la table, l’autre dispose les chaises, sous l’œil vigilant des accompagnateurs qui “veillent au grain !” et ce, à chaque repas.

L’équilibre tant intellectuel que physique est important. Chaque jour, les amis iront prendre une marche “au pont”  pour respirer l’air frais des montagnes, parfois accompagnés, parfois non. Selon les saisons, les amis et leurs accompagnateurs travailleront dans les jardins (culture biodynamique) et dans le bois pour bûcher. Ils participeront aussi à des activités artisanales telles que le tissage et le feutrage et ce, trois fois par semaine.

La fin de la journée se termine également par un cercle, le cercle de la nuit. La parole est donnée à chacun, qui donnera ses impressions de la journée, et pourra se reposer en paix. Ainsi se passe à l’Amitient une de ces journées qui est toujours bien remplie!

Le cycle de la semaine
Pour que la semaine se déroule sans anicroche, l’instauration de réunions d’orientation est vitale. Celles-ci, regroupant les amis et les accompagnateurs seulement, permettent d’organiser et de remettre constamment en perspective les besoins et les améliorations à apporter pour tous et aident à une meilleure cohésion dans la communauté.

Ouverture sur le monde
Communauté ouverte sur le monde, les membres de l’Amitient troquent une fois par mois la nourriture biologique pour manger au…Pizza Hut! Les amis et les villageois ont ainsi la chance de se rencontrer et de surmonter les tabous liés au handicap intellectuel. L’été, ils participent à de nombreux festivals à Saint-Jovite (Festival Western, Jovifoire, etc.) et à l’extérieur. De plus, une fois par semaine, l’Amitient ouvre ses portes pour un potluck entre amis ouvert à la collectivité. L’Amitient accueille également de nombreux stagiaires qui viennent passer de quelques jours à quelques mois pour aider dans les champs et sur la ferme. Ces voyageurs proviennent d’horizons et de pays différents (Chine, Allemagne, France, etc). Chaque jour accueille également son lot de visiteurs, amis, curieux, etc.

Le cycle de l’année
Puisée aux grandes fêtes traditionnelles, la vie est ponctuée de rites et de fêtes dont les plus importants sont : le cycle de Noël (Noël, les Rois, la Chandeleur), le cycle de Pâques (mercredi des cendres, Pâques, eau de Pâques), la Saint-Jean-Baptiste (fête du solstice d’été) et la Saint-Michaël (fête de l’automne, des récoltes).Autres moments forts de l’Amitient : les foins à l’été, le lavage et la préparation de la laine, les fêtes d’anniversaire de chacun, ce qui assure presque une fête par mois, tenant compte du grand nombre de personnes !

L’Amitient est un projet toujours en marche, toujours en expansion. Les nouveaux projets s’ajoutent, le personnel se fait plus régulier et plus impliqué, et les bouleversements sont constants, c’est ce qui fait de cette communauté un lieu d’épanouissement et de recherche d’un monde différent où l’on construit la vie plutôt que de la subir ou de la détruire. L’Amitient, c’est suivre le rythme des saisons et le rythme de la vie. C’est entrer en lien avec le cycle de notre vie.

Les commentaires sont clos.