Le Castor Bricoleur vous propose: La technique du brèlage

par Frère Ours

Construire des maisons saines et écologiques, demande un minimum d’investissement, de main d’oeuvre et de connaissances, particulièrement au Québec, où les durs hivers nous contraignent à une certaine technologie. Mais qui n’a pas rêvé d’une cabane dans un arbre, d’un petit abri rustique, où tous les meubles sont entièrement naturels et faits à la main ?

Je vous propose, une technique ancienne de construction écologique, qui s’adapte parfaitement au écovillage, ne demandant presque aucun outil et un strict minimum de matériel, et surtout, qui procure un plaisir fou; le brêlage.

Parfois carré ou triangulaire, le brêlage vous permet une multitude de possibilités: meubles,  maisons,  quais, tourelles, ponts, échelles, etc..

Matériel
La nature fournit la majorité des matériaux de construction, le bois rond des petits arbres.  La corde est le seul matériau que vous devez vous procurer (chanvre, jute, lin, etc…), mais les corde de ce type sont moins résistantes que le nylon ou le plastique.

Si vous pensez pouvoir récupérer la corde, il est peut-être conseillé, pour la solidité, d’utiliser de la corde de nylon, qui ne se déteriorera pas au soleil ou à l’humidité. C’est particulièrement important pour les grandes constructions qui supporteront de grosses charges.

Pour les outils, c’est très simple également. Une scie pour les rondins, et un couteau, ou tout autre objet coupant, pour la corde.

Technique du brêlage carré
Avant tout, vous devez vous procurer le bois nécessaire à votre construction. Le bois vert(vivant) est conseillé pour les grosses constructions qui demandent une solidité supérieure (maison, teepee, sweat lodge, etc…), et le bois mort, pour des comptoirs et autres petits projets.

Mais il serait préférable de s’assurer que le bois n’est pas trop pourri. Un plan de votre construction est un bon moyen de faciliter sa réalisation. Vous pouvez également préparer votre corde.

Une longeur d’environ 3  bras (du bout des doigts au centre du thorax), est requis pour chaque noeud de brêlage de la construction.

1ère étape: D’abord, il faut attacher la corde sur le bout de bois vertical, à l’aide du noeud de batelier  (ou de cabestant), qui sert aussi à amarrer un bateau.

2ième étape: Ensuite, placez le bâton horizontal au-dessus du noeud. Sur le coté, avec la corde, passez devant et derrière (figure 1 et 2), environ trois fois. En prenant soin de passer toujours au-dessus du noeud de batelier. Il est important de maintenir une tension constante dans la corde, pour un meilleur résultat.

3ième étape: La dernière partie, mais non la moindre, est le noeud de frappe, pour bien serrer le tout. Vous devez pour ce faire, passer la corde entre les deux morceaux de bois (figure 3), environ trois tours, en serrant à fond, sans se chevaucher. C’est la qualité du noeud de frappe qui fera la solidité du brêlage. Pour finir, un double noeud simple peut faire l’affaire.

Et voilà! Un noeud fier et solide (figure 4) qui vous permettra des heures de plaisir, et surtout le pouvoir de créer, à partir de matériaux naturels, des structures et constructions solides et utiles.

Les commentaires sont clos.