Le design d’intérieur écologique: une introduction

par Patricia Boutin

Le design d’intérieur comme on le connaît conventionnellement est une discipline qui vise l’amélioration de la qualité de vie des êtres dans leur environnement. Il se veut protecteur de la santé et du bien-être du public dans des espaces résidentiels, commerciaux et institutionnels.

Suite à une évaluation des besoins dans un espace donné, le designer d’intérieur conçoit des aménagements en fonction des solutions choisies, sous forme de plans et de dessins. Il conseille sur le choix des matériaux à utiliser, des couleurs, du mobilier et de l’éclairage. Il peut aussi veiller à l’exécution du projet si on lui en donne le mandat.

D’après cette définition, il est donc tout a fait « logique » de considérer que l’écologie vienne un jour se greffer au design d’intérieur pour le compléter dans sa mission originelle de mieux-être.

Le mot « écologie » provient de deux mots grecs: « oikos » qui signifie maison et « logos » qui veut dire science.

Écologie: science qui étudie les relations des êtres vivants dans leur environnement.

L’écologie, c’est la recherche de l’équilibre entre l’homme et son environnement. Nous sommes tous interreliés et nos choix ont des répercussions sur tout ce qui nous entoure, donc l’Homme, la faune, la flore. L’écologie, ce n’est pas seulement une question de recyclage, c’est trouver des solutions pour que l’on puisse vivre en harmonie avec notre environnement. Pratiquer l’écologisme ne veut pas dire retourner vivre dans la forêt comme à l’âge de pierre. L’homme a évolué et il doit adapter sa technologie au monde qui l’entoure. Le design d’intérieur combiné à l’écologie se veut un outil utile pour aider à rétablir cet équilibre dans nos espaces de vie, à vivre en harmonie avec la nature et avec soi.

Le design d’intérieur prend le virage vert

Le design d’intérieur écologique vise la santé et le mieux-être des personnes en proposant des solutions alternatives pour la création d’un habitat sain. Ces solutions passent par le choix de matériaux de construction et de décoration sans émanations de corps organiques volatiles (COV), par l’utilisation de matières recyclées, par l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau, par l’économie d’énergie et la réduction des déchets. Le design écologique vise à améliorer le rapport des êtres à eux-mêmes, à leur habitat et leur environnement, afin de développer une meilleure qualité de vie et de diminuer l’empreinte environnementale. Il favorise la diminution de la consommation par la revalorisation de la matière et des ressources et par la personnalisation de l’habitat. Le design écologique est plus qu’une mode, c’est un mode de vie créant des espaces pour s’épanouir, des espaces pour se ressourcer et conserver sa santé.

 

«La forme des espaces, les matériaux dont ils sont faits et la manière dont ils sont aménagés ont une grande influence sur la santé physique et psychique des êtres qui y vivent et y travaillent…(Il s’agit de) créer des espaces dont l’influence en sera une de guérison et de développement de la personne.»

– Frédéric Klein, architecte Maison du 21e Siècle, printemps 2004

La pollution intérieure, l’habitat et la santé

La pollution est souvent associée à la mauvaise qualité de l’air extérieur pollué entre autres par les voitures et les grosses industries. Pourtant, de récentes études démontrent que notre air intérieur est souvent plus pollué qu’à l’extérieur….pourquoi?

L’utilisation régulière dans nos habitats de multiples produits synthétiques, que ce soit pour la construction, la rénovation, le nettoyage ou autres provoque la libération de composés chimiques dans l’air. Ces substances nocives, dont tous les dérivés de formaldéhyde, libèrent des composés organiques volatiles (COV). Beaucoup d’autres produits toxiques sont utilisés dans la production de matériaux de construction, d’articles de décoration ou d’ameublement, de produits d’entretien et de nettoyage (résines, colles, vernis, solvants, peintures). Ils peuvent dégager pendant plusieurs années des vapeurs dommageables pour la santé, voire même cancérigènes. Selon des études scientifiques récentes, ils sont notamment responsables de nombreuses allergies, d’irritations, d’eczéma et de crises d’asthme.

 

«Selon l’Association Pulmonaire du Canada, 20 % des Canadiens souffrent d’une maladie pulmonaire quelconque, telle l’asthme, l’emphysème ou le cancer du poumon. Si l’on inclut les personnes allergiques ou hypersensibles, jusqu’au tiers des Canadiens pourraient être affectés par des contaminants.

Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement

 

Aujourd’hui, on passe la grande majorité de notre vie à l’intérieur; il est donc important de pouvoir identifier les sources de contaminants afin de minimiser notre exposition.

Solutions

Suite à toutes ces nouvelles informations, il est normal que l’on soit un peu sous le choc de découvrir que ces contaminants sont partout. Cela fait déjà plusieurs années qu’ils sont présents dans notre environnement et il faudra donc un certain temps avant de trouver des alternatives durables à ceux-ci. Par contre, de plus en plus de produits écologiques sont développés et nous en verrons de plus en plus sur les tablettes. Commencez lentement et informez-vous pour pouvoir faire des choix d’achat éclairés. Notre plus grand pouvoir d’action est dans nos choix de consommation. Voici quelques petits trucs utiles et simples pour commencer. Il est plus facile que l’on pense d’améliorer la qualité de l’air à intérieur de son foyer.

  • Aérer quotidiennement son habitat

L’aération est un des meilleurs moyens d’améliorer la qualité de l’air intérieur. Il n’est pas obligatoire de posséder un échangeur d’air, il suffit d’ouvrir grand les fenêtres une fois par jour pour permettre un renouvellent de l’air et diminuer les effets des polluants intérieurs. En hiver, pour renouveler l’air sans que les murs et le mobilier aient le temps de refroidir:

  1. 1. Fermez tous les appareils de chauffage de la pièce
  2. 2. Ouvrez grand les fenêtres pendant 5 à 10 minutes

Note: Si l’on demeure en ville, il est préférable d’aérer le matin, lorsque l’air extérieur est moins pollué.

  • Bien choisir ses produits

En attendant que les compagnies soient obligées d’afficher la composition de leurs produits, il est préférable d’opter pour des produits naturels.

Que ce soit pour la rénovation, la construction, la décoration ou l’aménagement intérieur, optez pour des meubles et parquets en bois massif, des tuiles de plancher en liège, en bambou, en linoléum ou en terre cuite. Utilisez des tissus naturels tels le lin et le coton, des peintures à faibles émanations ou de préférence sans COV telles Écospec de Benjamin Moore, Pure Performance de Peintures Pittsburg, ou encore Dulux Lifemaster de Glidden, des peintures naturelles au lait comme Homestead Paints ou minérales au silicate telles Eco-House.

Il est un peu plus difficile de trouver des produits écologiques, mais en attendant qu’il y en ait davantage, il existe une certification Éco-logo pour les produits les moins nocifs pour notre santé (voir le site www.environmentalchoice.com/french pour la liste de produits).

  • Le tabac

Évitez la fumée de tabac à l’intérieur, elle est un véritable cocktail comportant plus de 4000 composés partagés en gaz et particules. Elle est cancérigène et renforce le risque d’apparition d’asthme chez les jeunes enfants.

  • Ajouter des plantes à son décor

En plus d’être jolies, les plantes sont des filtres naturels qui aident à améliorer la qualité de l’air. À privilégier: le palmier d’Arec, le palmier bambou, le caoutchouc, le dracéna Janet Craig, le lierre commun, la fougère de Boston et le lys de la paix. Prendre note qu’il est important de bien les entretenir pour éviter la formation de moisissure (les moisissures sont considérées comme des bio-contaminants qui peuvent provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes).

  • Entretien et produits nettoyants

La grande majorité des produits nettoyants commerciaux contiennent des produits chimiques toxiques. Optez pour des produits nettoyants naturels, sans parfum, de source végétale. Vous pouvez les retrouver dans presque tous les magasins d’aliments naturels. Ou encore, fabriquez-les vous-mêmes, c’est simple et en plus très économique. Plusieurs livres sont disponibles en librairie, voir aussi www.gnb.ca/0009/0369/0012/index-f.asp pour des recettes gratuites.

  • Les parfums d’intérieur

Il ne faut pas croire tout ce que l’on voit à la télé! Une étude faite par l’Union Fédérale des Consommateurs Europe sur 35 produits révèle que les désodorisants, bougies, encens et autres produits d’intérieur sont particulièrement nocifs pour la santé. Ces produits sont loin d’assainir l’air comme ils le prétendent. Ils relâchent de nombreuses substances toxiques, allergisantes, voire cancérigènes (cette étude est un exemple parmi les nombreuses qui ont été effectuées sur le sujet, vous n’avez qu’à écrire « parfums d’intérieur toxiques » dans votre moteur de recherche Internet préféré pour y retrouver une panoplie de liens connexes).

Une excellente alternative, les diffuseurs d’huiles essentielles sont une façon tout à fait naturelle de désodoriser l’air. De plus, l’aromathérapie est reconnue pour ses propriétés thérapeutiques. Si vous vous procurez des bougies pour l’ambiance qu’elles créent, optez pour celles en cire d’abeille ou de soja (les bougies fabriquées avec de la paraffine, un dérivé du pétrole, diffusent pendant leur combustion de nombreux composés chimiques tels le styrène, les formaldéhydes et autres allergènes). Les bougies naturelles sont plus chères à l’achat, mais elles durent plus longtemps.

En conclusion

On constate, en faisant un peu de recherche, que l’écologie prend de plus en plus de place dans l’industrie. Plusieurs ont pris le virage vert depuis longtemps (des pays comme l’Allemagne ou l’Europe) et d’autres n’en sont qu’à leur début. Tous s’entendent pour dire que cette nouvelle façon de voir les choses est en pleine expansion, que ce n’est pas une mode, mais bien un mode de vie. C’est un tournant nécessaire à notre évolution pour rétablir l’équilibre entre l’Homme, l’habitat et l’environnement. Alors, allons-y vivement pour les maisons écologiques, le développement durable, l’architecture verte, l’habitat sain, la permaculture… et maintenant, le design d’intérieur écologique.

Le design d’intérieur écologique… c’est la nature comme source d’inspiration.


Références et adresses utiles

Nos maisons nous empoisonnent, Guide pratique de l’air pur chez soi, Georges Méar
La Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement (SCHL)
www.cmhc-schl.gc.ca

L’Association Pulmonaire du Canada
www.poumon.ca

La revue La Maison du 21e Siècle
https://maisonsaine.ca

-Article, Les peintures naturelles ont la cote!, Printemps 2004
-Article, Le formaldéhyde est classé cancérigène, Automne 2004

Guide de référence et annuaire virtuel en matière d’écologie, Pages Vertes
www.ecohabitation.com

La coopérative la Maison Verte
www.cooplamaisonverte.com
(De tout pour la maison saine, des produits nettoyants en vrac et d’hygiène, des bougies naturelles, des huiles et teintures naturelles pour le bois, etc.)

Les Nettoyants Lemieux, Tél.: (514) 528-9102
http://www.produits-lemieux.com/index.php
(Des produits nettoyants et hygiéniques écologiques et économiques en vrac)

Les commentaires sont clos.