L’île des Gauchers

par Gabrielle Garand

Aube-Recueil-Solutions-Nancy-Isabelle-Labrie-25-Tantra-1

L’art d’aimer est sans doute le plus complexe des arts. Comment bien aimer ? Comment se faire aimer ? Alexandre Jardin nous propose d’essayer d’aimer l’autre à la hauteur de ce qu’il devrait se faire aimer.

Son protagoniste de l’île des Gauchers, lord Cigogne, part à la conquête de l’amour véritable qu’il souhaite tant offrir à son épouse. Pour se faire, il se dirige vers l’île des Gauchers. Une île peuplée essentiellement de gauchers, ou du moins ambidextres, qui ont comme mission de vie d’aimer véritablement l’être cher.

Aimer de nos jours, à quoi cela ressemble-t-il ? Comment fait-on pour aimer véritablement l’autre ? Commençons par dire que l’amour est maladroit. Aimer l’autre, c’est sans nul doute apprendre à être vulnérable dans notre gaucherie. Aimer, c’est montrer à l’autre que nous sommes prêts à être adroits. Nous devons accepter de faire des bêtises et de nous tromper, lui montrer que nous ne sommes pas parfaits, que nous faisons aussi des erreurs. En essayant de consacrer sa vie à aimer dans la gaucherie, Alexandre Jardin ne nous montre-t-il pas à quel point l’amour est gauche et maladroit ? L’Homme se trompe souvent. L’Homme croit savoir ce qui est bien, mais l’Homme est aussi gauche.

Pour bien aimer l’autre, il faut savoir se montrer vulnérable. Il faut également être capable de se montrer à l’autre, de s’ouvrir, sans gêne, sans retenue, et accepter qu’il nous découvre sous toutes nos coutures, sous tous nos angles. Nous devons apprendre à tolérer que l’autre nous juge et nous analyse, mais surtout lui accorder assez de confiance pour qu’il nous accepte dans nos défauts et dans notre maladresse. Accepter d’aimer l’autre signifie aussi lui accorder une intimité. Lord Cigogne l’apprendra à ses dépens. Se montrer l’âme à nue, mais aussi le corps. S’exhiber sainement à l’autre, car l’amour voit au-delà des petites imperfections.

Alexandre Jardin parle de communication, de libre arbitre vis-à-vis de l’autre, de laisser-aller tout en ne se laissant pas aller. Il est vrai que lorsque l’on désire quelqu’un, on se montre attirant et on lui dévoile nos plumes de paon pour essayer de le charmer, mais après la conquête, il ne faut surtout pas tomber dans la routine et l’acquis. Chaque jour devrait être une reconquête de l’être aimé. Vêtir le chandail qu’il aime tant, porter ce doux parfum qui le fait tomber, juste pour lui montrer que l’on tient à lui.

Soyez prêt à prendre des risques pour cette personne. Soyez prêt à entrer dans le ridicule pour l’être cher. Montrez-lui vos différentes facettes et soyez amoureux. Aimez-le tendrement.

Aube-Recueil-Solutions-Nancy-Isabelle-Labrie-25-Tantra-2

 

Les commentaires sont clos.