Présentation d’une communauté: Lost Valley

par Sarah Maria

Lost Valley est une communauté intentionnelle et centre éducatif sans but lucratif situé aux États-Unis. Elle est habitée par vingt-deux adultes et sept enfants, qui y vivent en permanence. Les membres vivent dans plusieurs styles d’habitations: des maisons conventionnelles, des cabines, des yurts, et un grand bâtiment dans lequel il y a plusieurs appartements.

Ils se donnent comme mandat de servir la terre et d’y développer une agriculture durable, reconnaissant l’aspect spirituel, offrent des ateliers, des conférences, des cours partageant leur vision.

Sur leur terre de 87 acres, on trouve une forêt de chênes, une chute et des espaces pour se baigner, une belle forêt diversifiée, une prairie naturelle, des jardins de légumes, d’herbes, des arbres fruitiers et de noix, des animaux. Ils sont situés proche d’une ville étudiante, connue pour sa belle énergie, ses activistes environnementaux et sa politique progressiste.

Les membres de Lost Valley croient en une communication saine entre les membres et se donnent le temps de célébrer et de vivre leur spiritualité ensemble. Le centre éducatif donne de l’emploi à la majorité de la communauté, mais avec le nombre croissant d’habitant-es, le besoin de travailler à l’extérieur se fait sentir. Ils sont très ouvert-es aux nouveaux projets de développement économique sur la terre, ou de nouveaux programmes pour le centre éducationnel.
Voici quelques éléments de leur charte:

– Pour être membre de Lost Valley, il faut premièrement être en accord avec sa mission et ses principes de vie.

– Il y a les frais de membre : les nouveaux membres, les membres à long terme, la fondation Lost Valley. Il y a les dépenses de nourriture, les locations de maisons.

– Chaque membre travaille de 8 à 10 h semaine dans la communauté, dans différentes tâches : cuisine, corvées diverses, nettoyage et les différents comités de la communauté.

– Faire partie des cercles est important : les cercles quotidiens à 8h30, les cercles de bien-être hebdomadaire (pour s’accorder émotionnellement), les cercles bi- mensuels de communauté.

– Poursuivre des buts d’épanouissement personnel est essentiel, tout comme prendre la responsabilité pour nos propres émotions, idées, croyances, actions et comment elles influent sur les autres.

– Il faut maintenir des relations claires, honnêtes, ouvertes avec les membres et travailler activement pour résoudre les conflits et les incompréhensions, incluant le processus de médiation si le besoin se fait sentir. Et face au conflit, être ouvert-e à regarder notre rôle, nos patterns, nos réactions.

– Chaque membre accepte et suit les décisions prises par la communauté, ou la quitte si les idées ne peuvent s’accorder.

– Il faut accueillir cordialement les visiteur-es, étudiant- es, sans faire de discrimination sur des facteurs d’âge, de sexe, de race, de religion, de classe sociale, de statut économique, d’orientation sexuelle.

– Les enfants sont traités avec amour et respect, tout comme la terre et tout être vivant qui l’habite.

Dans leur appel aux nouveaux-velles membres, on voit que la communauté recherche des personnes matures émotionnellement, en cheminement intérieur, dans la conscience. Les membres potentiels passent une première semaine d’essai dans la communauté, où les personnes prennent part à la vie de la communauté, reçoivent des ateliers, des formations, avec une disponibilité des ancien-nes membres pour répondre à leurs questions.

Ensuite, si les personnes veulent continuer, elles peuvent devenir membres exploratrices, où elle prennent pour un an l’ engagement de faire partie de la communauté. Ensuite, si elles s’engagent à respecter la charte et si elles sont acceptées par la communauté, elles deviennent membres à long terme.

En conclusion, Lost Valley me semble une communauté mature, structurée et fonctionnelle. Pour en faire partie, il faut avoir déjà certains revenus et ça demande beaucoup d’engagement…aah, qu’importe l’âge et les revenus de chacun-e, faire partie de la solution, s’impliquer, à Lost Valley ou ailleurs, ça demande une disponibilité physique et matérielle, c’est un choix qu’on assume, pour le meilleur et pour… le meilleur!

Si vous êtes intéressé-es à la connaître plus :
www.lostvalley.org

Les commentaires sont clos.