Quelle catastrophe ?

par Ginette Séguin

Bien sûr, les catastrophes monumentales ça n’arrive qu’aux autres, ceux qui vivent dans le tiers-monde, qui sont habitués aux famines, aux tremblements de terre, aux ouragans. Nous ici, en Amérique, au Canada, on est au-dessus de toutes ces choses. Ça n’arrive qu’aux nouvelles… Bon. Me semble que l’an passé quelques ouragans sont venus s’écheveler pas trop loin. Qu’il y a quelques années, le verglas nous a refroidi les sens. Que les riverains de la rivière Châteauguay ne la trouvent pas si gaie que ça.

Non. Les catastrophes arrivent sans crier gare. Elles vous chassent de chez vous en pleine nuit. Vous laissent dans le noir total. Prêt pas prêt, j’arrive. Êtes-vous prêts? Mieux vaut prévenir que guérir. Si chaque membre de votre maisonnée est un peu préparé à faire face au pire, et ce en quelques minutes, des vies seront peut-être sauvées. Et si les catastrophes s’avèrent mineures, telles une longue panne électrique ou une nuit en hébergement, au moins vous vous éviterez des anxiétés inutiles et passerez au travers un peu plus confortablement.

Des trousses d’urgence bien préparées et gardées dans des endroits facilement accessibles pourraient vous apporter un bon coup de pouce. Voici quelques conseils.

Premièrement, chaque membre de la maisonnée devrait avoir la sienne et savoir où elle se trouve dans la maison. Les animaux de compagnie devraient eux aussi avoir la leur. Vous ne savez pas si vous devrez être séparés, aussi voyez à ce que chacun ait une trousse complète. Garnissez-les des effets suivants:

 

Par personne

  • deux bouteilles d’eau format individuel
  • une lampe de poche opérationnelle
  • un trousseau de clés de la maison.
  • une paire d’espadrilles et une paire de chaussettes chaudes glissée à l’intérieur
  • un imperméable pochette (vendu dans les magasins à 1 $)
  • un sous-vêtement de rechange
  • une carte routière de la région (pour les adultes) ou une carte de la ville pour les enfants
  • un petit radio transistor. Il vous permettra de rester en contact avec les stations radio
  • un canif suisse multifonction
  • deux tablettes énergétiques
  • un petit paquet de mouchoirs
  • un paquet de cartes ou un jeu de poches (oui, on stresse moins quand on s’occupe les méninges)
  • un billet de 100,00 $ pour les adultes, quelques dollars et pièces de monnaie pour les enfants dans un Ziploc
  • une liste de numéros de téléphone d’urgence. Faites une liste pour les enfants avec les numéros de la famille.

Et s’il y a encore de la place dans votre sac, glissez une couverture de polar enroulée avec une longue ficelle ou un ruban de coton.

Les personnes âgées et celles ayant des conditions médicales devraient placer un renouvellement de leur médication dans la trousse avec une note explicative à l’intérieur de la bouteille. Voyez à renouveler la médication au besoin.

Les animaux
Pour les chats et les chiens de petite taille, placez la trousse dans leur cage de transport, dans un grand sac refermable et imperméable sur lequel vous aurez indiqué le nom de l’animal et vos coordonnés. Glissez un contenant refermable qui servira de bol à eau dans lequel vous aurez mis un petit sac de nourriture sèche. Joignez deux bouteilles d’eau individuelle, ainsi qu’une cordelette qui servira de laisse au besoin. Gardez la cage de l’animal accessible et si vous avez plusieurs animaux familiers, assignez la responsabilité et la cage de l’animal à un membre de la famille. Un accès rapide peut sauver des vies.

Sachez ceci: vos vies valent plus que votre maison ou vos effets personnels. Notre planète est malade et toussote régulièrement. Une catastrophe n’est pas la fin du monde, c’est un mauvais moment à passer. Une famille bien préparée peut en sauver d’autres. Nos enfants devraient être préparés à faire face à des situations difficiles sans pour autant devenir anxieux. Notre attitude face aux aléas de la vie se répercute chez nos enfants. Gardez les yeux et le cœur ouverts.

Les commentaires sont clos.