Réseau des écovillages du Canada

par Carole Ricard

Un réseau, c’est un moyen de s’unir dans les succès et de créer des liens personnels pour les réaliser. Bien que le réseau des écovillages du Canada n’aie que 5 ans, ses membres actifs ont bien l’intention de faire en sorte qu’il remplisse sa mission:

  • Encourager et développer les idées, concepts et communautés écologiques.
  • Supporter le développement d’écovillages offrant des opportunités éducatives et expérimentales.
  • Assister la formation des écovillages, des centres de formation d’écovillages et de liens entre eux.
  • Fournir un système de réseautage nécessaire au travail des écovillages.
  • Poursuivre toute autre activité à vocation charitable qui permet le développement des écovillages.

Par ces moyens, nous croyons pouvoir aider à réaliser notre vision d’un monde formé de diverses communautés vivant des relations humaines saines, vivifiantes, équilibrées et viables entre elles et toutes formes de vie. Lors de la dernière assemblée annuelle, nous avons constaté qu’il y a  4 différents genres de public et que chacun d’eux requiert des services distincts:

  • Le public général qui demande des informations au sujet des écovillages et des techniques et comportements viables;
  • Les personnes actives dans le changement mondial vers un respect de l’environnement et des gens, lesquels ont besoin de formation, ateliers et références;
  • Les éco-communautés existantes qui désirent transmettre leurs connaissances et expériences à celles en voie d’être formées et qui ne veulent pas perdre leur temps et leur énergie avec le public en général;
  • Les nouvelles éco-communautés qui auraient besoin de bras et d’énergie pour transformer leur rêve en réalité;

De toutes ces observations et après maintes réflexions, les membres actifs du Réseau ont finalement décidé que les priorités pour 2003-2004 seraient:

Pour le public en général:

  • Fournir de l’information via le site internet (lequel sera entièrement revisé)
  • Fournir des dépliants sur le Réseau des écovillages du Canada (ENC) et le Réseau des écovillages d’Amériques ENA)
  • Supporter la mise sur pied d’un kiosque d’information portable pour les foires,  expositions et conférences pour les bénévoles qui désirent faire partager leur enthousiasme.

Pour les personnes actives:

  • Établir des contacts avec d’autres organismes tels que “Fellowship of Intentional communities”, “CoHousing Association” et “Le Réseau de la Simplicité Volontaire” afin de vérifier quel genre de partenariat pourrait être développé avec eux particulièrement au niveau des formations et ateliers, journal et autres modes de partage d’information.
  • Développer des journées et des mois d’expériences en écovillages, des journées portes-ouvertes dans les éco-communautés existantes pour les personnes qui désirent s’impliquer activement.

Pour les éco-communautés existantes:

  • Contacter ces éco-communautés afin de créer des liens réguliers et solides avec le Réseau.
  • Créer des opportunités pour les membres de ces éco-communautés afin de se rencontrer régionalement pour partager expériences et connaissances entre elles (Le projet Communauté en Fête est reconnu comme faisant partie de ce processus de même que les nouvelles des éco-communautés).
  • Les inciter à créer des « Expériences de vie en communauté » pour un séjour d’un mois par exemple pour les gens qui désirent vivre ce genre d’expérience avant de créer leur propre écovillage chez eux.
  • Les inciter à créer des opportunités pour les gens qui veulent prendre contact physique avec les écovillages dans un cadre respectueux de leur communauté telle qu’une journée portes-ouvertes par année.
  • Rendre publics les services que les écovillages désirent offrir par le biais des nouvelles des éco-communautés.

Pour les nouvelles éco-communautés et projets d’écovillages:

  • Créer des opportunités pour leurs membres de se rencontrer régionalement, partager leurs vécus et faire connaître leurs talents et expertises autant que leurs besoins spécifiques. (Le projet Communauté en Fête et les nouvelles des éco-communautés peuvent être utilisés à cette fin).
  • Les inciter à demander l’aide des autres membres lorsqu’ils ont une corvée à faire de façon à procurer une autre opportunité de rencontre entres les membres, d’apprendre des membres d’écovillages existants, de travailler ensemble, de contribuer à la réalisation des écovillages et de faire participer des gens qui désirent activement vivre en écovillages tout en créant des contacts interpersonnels solides et durables.

Nous avons besoin d’exemples positifs et toute notre attention sera portée en 2003-2004 sur les gens qui créent actuellement ces écovillages plutôt que sur le grand public.

Les commentaires sont clos.