Se retrouver dans un univers en papier…

par Philippe Laramée

“Dans le cadre d’un numéro sur la forêt, quoi de plus pertinent que de vous entretenir sur le papier. S’il y a bien un sujet où on a du chemin à faire, c’est bien celui-ci…”

L’informatique à ses début fut source d’espoir pour diminuer notre consommation de papier. Mais hélas, cela créa le processus opposé, celui d’en augmenter la consommation grâce à la démocratisation de l’imprimante et l’accessibilité à l’information sur internet. Nos grands sages prédisaient que les gens acheteraient moins de livres, mais il semblerait que nous ayons plutôt doublé notre consommation de ces derniers.

Dans le cadre de la réalisation de Aube, pour être conséquent avec nos valeurs écologiques, j’ai mené une enquête approfondie pour dénicher le meilleur papier écologique ayant un bon ratio écologie/qualité/prix. Ayant choisi d’utiliser un format de papier particulier (8 et demi par 14 plié en deux) j’ai vite remarqué que le choix de papier déjà coupé à cette taille était pratiquement inexistant. Je me suis aussi rendu compte que rares étaient les papiers écologiques sur les tablettes de nos papeteries et que le public était mal informé.

Avant de vous parler des alternatives au papier blanc, je vais vous expliquer quelques règles de base pour l’achat de papier écologique.

Quelques notions de base…

Dans notre société, c’est bien connu, pour avoir des bons prix, il faut acheter en gros. Si vous achetez votre papier en paquets de 500 feuilles, vous allez avoir un prix dilué de distributeur en distributeur.

Donc, pour avoir de meilleurs prix, vous pouvez, par exemple, acheter une ou plusieurs caisses de 5000 feuilles de 8 et 1/2 par 11 (qui donnent seulement 10 paquets de 500 feuilles). Cette acquisition peut se faire avec des amis, voire des collègues de travail. On a tous besoin, un jour ou l’autre, de papier.

Certaines sortes de papier ne peuvent pas être commandées en caisses de 5000 feuilles. Il faut dans ce cas, acheter le papier en boîte d’environ 1000 feuilles de grandeur 23 par 35 pouces et les faire couper selon vos spécifications: soit en 8 et demi par 11 (format lettre), en 8 et demi par 14 (format légal) ou en 11 par 17 (magazine). Il est préférable de trouver un endroit qui puisse vous couper le papier dans la grandeur désirée  avant de passer la commande.

Il faut aussi porter une attention particulière à l’épaisseur du papier. L’épaisseur utilisée pour Aube est de 24 livres, tandis qu’une feuille de papier blanc pour imprimante a un poids de 20 livres. Il existe beaucoup d’épaisseurs différentes, surtout lorsque l’on entre dans le domaine des pages couvertures. L’épaisseur idéale pour imprimer recto-verso est 24 livres.

Papier blanc, papier foncé et papier fluorecent

Il est très important de comprendre que le papier blanc a probablement été traité au chlore et blanchi, avec les dégâts pour les cours d’eaux et à l’environnement que cela occasionne. Plus une couleur est foncée, plus elle est polluante, sans parler du papier fluorescent qui est le papier à ne pas utiliser par excellence.

Le papier recyclé 

Il existe plusieurs sortes de papiers recyclés. Soyez donc  très vigilants lors de votre acquisition et n’ayez pas peur de parler avec le gérant de votre papeterie des alternatives qui existent dans ce domaine.

Il est très important de vous assurer que le terme recyclé “post consommation” (qui vient de nos bacs de récupération) apparaisse sur l’emballage. Parfois, pour les compagnies de papier, recycler veut dire réutiliser le papier que la compagnie aurait jeté pendant le processus de fabrication en usine. Il faut donc prendre le temps de bien lire chaque petit caractère avant d’arrêter son choix sur une marque de papier.

Certaines compagnies décident de mettre un pourcenrage plus faible de fibres recyclées et d’autres plus. La norme d’aujourd’hui est d’utiliser 30% de fibres recyclées post-consommation. L’on voit rarement des papiers standards en contenir plus de 40%.

Il est à noter que tous les papiers écologiques sont beaucoup plus dispendieux que les papiers de coupe à blanc (comme j’aime à les appeler). Cet illogisme vient du fait qu’il coûte beaucoup plus cher de récupérer, trier et transformer le papier que de simplement se servir de l’infrastructure centenaire qu’est la coupe et la transformation d’arbres en papier. Donc, soyez conscients de cet état de fait et exigez des papiers écologiques à meilleurs coûts auprès des grosses compagnies de papier via leur service à la clientèle.

Quelques sortes de papiers recyclés…

Les deux gagnants de mon enquête pour les meilleurs papiers sur le marché actuellement sont:

Le Rolland Nouvelle Vie DP 100: 80 % recyclé post consommation, non désencré et non chloré. C’est LE papier par excellence pour le fax et l’imprimante.

Le Cascade Kraft couleur Sable (papier sur lequel est imprimé Aube) contient 60% de fibres post-consommation, non chloré. Ce papier a l’avantage d’allier la texture, la chaleur et la couleur à un faible coût (du point de vue du papier recyclé bien sûr).

Ensuite viennent des papiers beaucoup plus dispendieux tels que le Rolland Évolution et le Domtar Bécasseau  tout deux contenant des fibres 100% recyclées post-consommation sans chlore, ni acide.

Du côté États-Uniens, les grosses compagnies de papier fabriquent chacune leur propre ligne de papier recyclé ou écologique avec leurs propres couleurs, textures et  particularités. La compagnie Fox River fait un papier 100% recyclé post-consommation, non désencré nommé Quest. La compagnie Fraser Papers produit un papier appelé Genesis et Neenah Paper, un papier dénommé Environnement. La compagnie French Papers fabrique trois gammes de papiers recyclés: le Speckleton, le Dur-O-Tone et le Construction.

Dans les papiers à moins haute teneur en fibres recyclées, la ligne Pro-Terra de Domtar contient des couleurs intéressantes mais contient seulement 40% de fibres recyclées, tandis que le Gilbert Paper Voice contient 60 % de fibres recyclées, dont seulement 30 % post-consommation.

Le papier de coton

Il existe aussi du papier de coton. Mais, connaissant cette monoculture industrielle, je doute fort que le coton utilisé pour la confection du papier soit certifié biologique. Donc le choix pour ce type de papier reste, à mon avis, partagé. Certes, il est urgent de trouver des alternatives au papier de coupe à blanc, et le chanvre reste à mon avis, la meilleure option et la solution pouvant être appliquée collectivement pour se sortir de l’impasse écologique actuelle (un article de Gabriel Gauthier de Canosmose, constructeur de maisons de chanvre paraîtra dans Aube #9).

Le papier de chanvre

La compagnie Domtar, il y a quelques années, a décidé de lancer sa ligne de papier de chanvre (le Domtar Weed) mais devant son coût faramineux sur le marché, on comprend pourquoi peu de gens l’on adopté. La Coop de la Maison Verte tient en magasin du papier en chanvre mais le coût est plutôt élevé puisqu’il vient de la Colombie-Britanique (il faut aussi s’interroger sur l’écologie relative au transport sur de si grandes distances…)

Groupe d’achat de papier recyclé

Puisque rares sont les endroits où il est permis de se procurer du papier à haute teneur en fibres recyclées, nous avons créé un groupe d’achat de papier. Le Regroupement des Investisseurs en Ressources Écologiques (Le R.I.R.E) dont Ariane Picher est la coordonnatrice, permet de se procurer des denrées alimentaires (paniers de fruits et légumes biologiques, ainsi qu’un groupe d’achat avec la Coopérative d’Alentour) et bien sûr, du papier recyclé.

Nous avons présentement deux types de papiers disponibles. Le Cascade Kraft couleur Sable ainsi que le Roland Nouvelle Vie DP100. Si la formule marche bien, nous espérons faire entrer d’autres types de papiers à plus haute teneur en fibres recyclées, notamment du Cascade Évolution  et du Domtar Bécasseaux.

Idées pour réduire sa consommation de papier

Configurer son imprimante pour faire du Recto-Verso (dans Word, cliquer sur l’icône ”imprimante” qui se trouve dans le “menu-fichier” pour voir apparaître les choix d’impression… Pour les utilisateurs du programme anglais:  “ALL PAGES IN RANGE” veut dire imprimer sur un seul côté “ODD PAGES” veut dire imprimer le recto en premier pour ensuite cliquer sur “EVEN PAGES” pour imprimer le verso (en deux étapes). Au bout d’un certain temps, ce petit geste qui vous fera sauver beaucoup de sous et de gaspillage inutile, se fera par automatisme et vous ne vous en rendrez même plus compte.

Réutilisez les pages dont vous avez utilisé qu’un seul côté pour imprimer les brouillons, textes puisés sur internet et tests d’impressions. Vous pouvez aussi apporter vos  piles de papiers utilisé d’un seul côté chez “Urgence Copies” pour les transformer en jolis bloc-notes pratiques pour le téléphone et les listes d’épicerie.

Faire de la pression auprès de son employeur pour qu’il commence à recycler le papier est déjà un bon début, lui faire choisir du Rolland Nouvelle Vie DP 100 80 % recyclé est un pas important.

Nous faisons partie intégrante du courant Post-Consommation. Les alternatives existent, mais  le manque de publicité et le peu d’intérêt porté jusqu’à présent ont fait en sorte que peu de gens connaissent les alternatives dans ce domaine. Plus nous serons nombreux à en faire la demande, que ce soit chez notre marchand de photocopies, à la papeterie, au travail, en téléphonant au service à la clientèle des grandes compagnies, et plus rapidement l’industrie va changer, voyant qu’un marché potentiel de gens conscients est en train de prendre de l’ampleur.

Vous avez ma permission de photocopier cet article (sur du papier recyclé bien sûr) et de le distribuer à qui vous jugerez opportun…

A propos Philippe Laramée

Éditeur de Aube

Les commentaires sont clos.