Le JEU: Partage et la fraternité

par Isabelle

Actuellement, l’humanité que nous connaissons arrive à un carrefour où elle devra faire un choix: celui d’établir un sens commun entre les êtres humains pour que tous aient droit à la liberté et la dignité.

Ce que connaît le monde présentement, ce sont des habitudes basées sur la cupidité, l’égoïsme et la compétition. Une force de plus en plus puissante prend place, celle de la commercialisation globale. Elle porte en elle de grandes inégalités et une vision basée sur le profit et le pouvoir, plutôt que de servir l’avancement harmonieux des peuples de la terre.

Que reste-t-il donc aux êtres dans ce contexte ? L’amertume, l’apathie, les souffrances et la division. Pourtant, lorsque nous partageons, nous créons un monde juste et alors, seulement, la paix pourra régner. Pour voir apparaître ce nouveau paradigme de vie, nous devons d’abord s’impliquer soi- même, concrètement, à l’intérieur du principe de partage.

Une multitude de possibilités s’offrent à nous pour permettre notre insertion dans une vie dynamique en échanges de toutes sortes. Différents réseaux d’entraide et de partage existent déjà. Des systèmes économiques alternatifs ont pris place partout à travers le monde, dont celui du J.E.U. (Jardin d’Echange Universel).

Qu’est-ce que le JEU ?
Le JEU est un système favorisant les échanges entre les humains. Ce réseau d’échanges est sans structures, ni frontières, ni centre de comptabilité. La participation au J.E.U. ne requiert ni inscription, ni cotisation, ni « membership ». Chacun des utilisateurs tient à jour sa comptabilité sur une feuille, un cahier d’écolier ou plus aisément, dans un carnet « gestionnaire d’échanges ».

Ce système d’échanges permet d’offrir et d’acquérir des produits et des services. Tout ce qui peut s’échanger entre deux individus peut être géré par le JEU. Deux individus doivent se rencontrer pour réaliser une transaction. Chaque transaction peut engendrer une négociation ou non. Chacun est libre d’accepter ou de refuser ce que l’autre propose. Dans l’ensemble du système, l’addition de tous les soldes des participants est toujours égale à 0.

Chaque participant reçoit mensuellement le bottin de ressources afin de prendre connaissance des offres et demandes de tous ceux qui sont inscrits. Le contact s’établit simplement par téléphone et l’échange se déroule selon l’entente entre les individus.

La philosophie du JEU
Dans ce système, toutes et tous sont considérés égaux. Aucune transaction ne peut être imposée. Chacun est libre d’accepter l’offre ou la demande d’autrui. Chaque transaction permet à deux individus d’échanger avec respect. Bien entendu, ce système est tout de même exigeant. On doit prendre conscience de ses besoins réels, mais surtout, se conscientiser sur ses ressources. « Qu’ai-je à offrir? », peut s’avérer une tâche ardue à élaborer pour certaines personnes, mais un excellent exercice à réaliser périodiquement.

Le JEU est une réponse ultime à l’injustice sociale vécue partout dans le monde. C’est de choisir la coopération au lieu de la compétition. C’est donner plus d’importance à l’être qu’à l’avoir. C’est choisir que le lien est plus important que le bien. C’est la frontière qui fait passer de l’échange marchand au don.

Les commentaires sont clos.